Elisabetta Zanutto website

critique

Or et Orient, Venise - juin 2005

Evocations oniriques dans des atmosphères indéfinies et hors du temps; comme par magie, elles dansent avec des silhouettes sensuelles, légères et effrangées, illuminées par une lumière qui est couleur, vie et amour: c’est le monde artistique dans lequel Elisabetta Zanutto semble plonger pour dématérialiser la réalité quotidienne.

Un univers à feuille d’or, héritage d’anciens métiers et tradition vécue, habité d’images féminines qui se régénèrent au contact de la nature, qui s’échappent de la toile presque brute pour assumer, dans leur primitive nudité, une forme hors du temps pour symboliser l’origine du monde et de la vie: l’amour.

Amour sensuel, raffiné, au delà du corporel et évanescent, qui vit dans la courbure des corps rêvés à travers un kaléidoscope de couleurs nuancées, claires, lumineuses et légères qui portent le regard vers la lagune, les brumes, les couchants et les réverbérations du soleil sur l’eau.

Alessandra Artale